alejandroescamilla-book

Plus que jamais engagés dans une mission  d’intérêt général

Le mot du Président :

La justice et le droit sont des institutions de la République. Elles dessinent en plein  et en creux un statut de l’enfance. Elles ouvrent un champ pour l’exercice de la citoyenneté. Mais informer ne suffit pas. Il convient aussi de militer pour que l’on passe des droits formels au droit réels. Les enfants ne sont pas seulement l’avenir de la société , ils sont présents ici et maintenant.

L’enfant respecté dans ses droits et acteur de ses droits aujourd’hui respectera les institutions demain. Quitte à s’engager pour les faire évoluer démocratiquement.  Il ne s’agit pas pour nous d’enseigner les droits, mais de permettre de les agir au plus tôt. De l’action naît la responsabilité.

Encore faut-il – et la boucle se referme –  que chacun connaisse ses droits – et ceux des autres – d’où découlent des devoirs. Les adultes d’ailleurs les connaissent-ils vraiment quand régulièrement ils fonctionnent  à l’idée qu’ils se font du droit ?  Ils sont aussi notre intérêt.

Il faut aussi savoir comment accéder à l’exercice de ses droits. Qui mobiliser et comment ? Par exemple dans une démocratie on a le droit de s’exprimer, mais pas d’injurier ou de diffamer a fortiori de menacer ou de frapper.

L’APCEJ s’est assigné depuis plus de deux décennies de contribuer à sensibiliser les jeunes et les moins jeunes aux droits et à leur exercice d’où découle une citoyenneté active. Et d’une manière ludique et participative (conf. les Procès reconstitués, le jeu place de la loi ou les Rallyes) en impliquant enfants et adultes.

La démarche est ambitieuse pour une institution modeste. Chacun doit apporter sa pierre à la construction de la démocratie.

Merci à tous ceux, institutions publiques d’Etat ou territoriales et privées liée notamment aux entreprises qui aident et relaient cette démarche citoyenne. Leur aide vaut reconnaissance  de  la qualité du travail accompli, mais aussi des enjeux.

À voir s’exercer une cette mission d’intérêt général, voire de service public

Plus que jamais, avec vos soutiens, nous avons pour ambition de poursuivre sur cette route et de susciter des vocations pour porter le flambeau le plus loin possible dans l’intérêt commun.

Jean Pierre ROSENCZVEIG

Président de l’ APCEJ,  ( Magistrat honoraire)  et Président de l’association des citoyens réservistes de l’Education Nationale.

ACTUALITES

1540-1 (1)nouveauté

Place de la loi junior, Dernière version , entièrement réactualisé

Pour les 10-14 ans Place de la loi « junior » fait suite à la version adulte, pour sensibiliser les plus jeunes sur les questions de droit et devoir. Connaître la loi, c’est indispensable. En jouant, on la découvre, on en discute, c’est l’occasion d’un dialogue passionnant entre jeunes et adultes. La loi, ça aide à vivre en société.

Pour 2 à 5 joueurs (jusqu’à 10 en équipes).

Le jeu permet de découvrir les lois et les institutions républicaines, avec des questions sur les thèmes de l’école, de la famille, de la citoyenneté ou de la vie quotidienne, en 200 questions-réponses.

Éveline Duragrin, déléguée générale chargée de l’insertion au Resax, et Jean-Pierre Rosenczveig, président de l’Association pour la promotion de la citoyenneté des enfants et jeunes (APCEJ), présentent le jeu Place de la loi.

L’APCEJ,  EN GUADELOUPE

Dans le cadre d’un projet de prévention de la délinquance en partenariat avec le Resax, l’APCEJ va menée pendant une année ses actions de sensibilisation en Guadeloupe.

Comment ? L’APCEJ va partager son savoir-faire en partenariat avec l’association  Resax qui  mobilise les relais locaux nécessaires au développement du projet, (procureurs, magistrats, avocats, travailleurs sociaux, enseignants, collectivités, protection judiciaire de la jeunesse, etc.).

Avec quels outils ? Dans le cadre de leur projet de prévention de la délinquance, l’APCEJ et  RESAX envisagent plusieurs modes d’action. L’approche ludique est privilégiée.

Avec les jeux Place de la loi, qui  a été présenté par Jean Pierre Rosenczveig  et qui va servir de support pédagogique dans les classes . Mais également avec des reconstitutions de procès,  organisées  dans une vraie salle d’audience, en partenariat avec des magistrats, avocats, etc., et l’Éducation nationale.
La création d’espaces d’écoute est également envisagée, pour cerner les difficultés et tenter d’y trouver des remèdes. « Il s’agira de mettre en place des groupes de parole pour les enfants, pour les parents, mais aussi pour les travailleurs sociaux et les enseignants. »
Enfin, Jean-Pierre Rosenczveig souhaite la mise en place d’entretiens juridiques. Des rencontres  mensuelles, réunissant l’ensemble des travailleurs du champ social et des professionnels de justice.

Qui sommes-nous

Notre équipe

Nous contacter

  • Nous rejoindre

    Vous avez du temps disponible, vous souhaitez  mettre vos compétences à disposition ,nous aider au quotidien , venez-nous rejoindre !  Nous avons différents besoins et vous pouvez certainement nous aider à y répondre.

  • Devenez adhérent

    Vous souhaitez vous investir de façon ponctuelle et participer à la vie de l’association. Vous participerez aux assemblées générales  et serez contactés de manière consultative pour certaines décisions importantes. Vous recevrez  les comptes rendus des réunions. Vous êtes mis à contribution dans l’organisation et la réalisation des différentes actions de l’association. Vous vous acquittez d’une cotisation annuelle de 20 euros par an. Vous deviendrez  une parole importante pour l’association en raison de votre présence, votre soutien et votre engagement

  • Faire un don

    Vous êtes convaincus par nos actions et vous voulez nous venir en aide. soutenez nos actions.En faisant un don  vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt. renseignez vous.

Association pour la promotion de la citoyenneté des enfants et des jeunes

Tel : 01.48.30.81.98 où 01.72.40.23.41
Portable : 06.77.21.72.08
Fax : 01 49 33 00 29
contact@apcej.com